01

Fresque Fresque Libération des Cariatides de la Fontaine Wallace

Cela faisait déjà un moment que j’avais dans mes cartons un projet de tableau ou de fresque dans lequel j’imagine la libération des cariatides de la fontaine Wallace. La vocation originelle de cette fontaine, voulue par le philanthrope britannique Richard Wallace, était de lutter contre l’alcoolisme faisant des ravages à Paris àprès la guerre de 1870 qui avait détruit de nombreux aqueducs, en distribuant gratuitement de l’eau dans les rues. Il me semblait paradoxal que les quatre cariatides, qui soutiennent le dôme d’où s’écoule le liquide salvateur et libérateur, portant les noms vertueux de Bonté, Charité, Simplicité et Sobriété, soient offertes aux regards dans une attitude soumise, lascive, les yeux baissés pour deux d’entre elles, la mine grave voire triste. J’ai donc imaginé, qu’un beau matin d’un hiver rigoureux, le jet tombant de la pesante Coupole ayant fini par former une solide colonne de glace la soutenant, les quatre compagnes d’esclavage purent relâcher aisément leur prise, se dégager sans danger, sauter de la fontaine et courir pour prendre leur envol vers des vacances bien méritées après 146 ans d’efforts et de souffrances.

Quand L’ACERMA, association qui, depuis plus de trente ans, permet à des personnes de se libérer du joug de leurs addictions en leur redonnant confiance en elles-mêmes, par un enseignement et une pratique sans contraintes des arts et d’autres activités, m’a donné carte blanche pour créer une fresque sur les 9 m2 de sa vitrine sur rue, j’ai réalisé que cette thématique de la libération des cariatides convenait parfaitement à ce lieu.